Leiji Matsumoto dessine Maetel sur shikishi

Hello les amis ! Leiji Matsumoto, le mangaka de Albator, Galaxy Express 999, sera l'un des invités japonais présents à Japan Expo 2019, 20ème anniversaire, du 4 au 7 Juillet 2019 au Parc des Expositions de Paris-Nord Villepinte. Dans cette vidéo, il dessine Maetel sur shikishi avec un feutre noir.

Les shikishis sont des papiers cartonnés d'une taille standard 24 x 27 cm avec des bords dorés au Japon. Ils servent à faire des dédicaces pour les fans que ce soit en musique, au cinéma, en sport, en manga ou en animé. Si vous aussi, vous voulez créer vos propres dessins, vous trouverez des shikishis vierges de diverses tailles, formats et qualités dans notre boutique de matériel de dessin manga Tvhland.

Biographie (Source Japan Expo)

Leiji MATSUMOTO, de son vrai nom Akira MATSUMOTO, est né en 1938 dans la ville de Kurume dans la préfecture de Fukuoka. Il découvre l’univers du dessin avec les manga d’Osamu TEZUKA et les dessins animés de Walt DISNEY. Il commence à dessiner dès l’âge de neuf ans et réalise déjà ses premières planches. Sa passion pour les pirates s’y exprime déjà avec le premier d’entre eux, Bokenki, alors qu’il est encore à l’école primaire.

À seulement 15 ans, il envoie des planches d'un manga intitulé Mitsubachi no Bôken (Les Aventures d’une abeille) au magazine Manga Shônen. Leiji MATSUMOTO est sélectionné pour un concours de jeunes auteurs dont il sort lauréat. Son manga est publié l’année suivante et le jeune mangaka est repéré par Osamu TEZUKA dont il deviendra l’assistant. Après avoir fini le lycée, il part s’installer à Tokyo et commence par gagner sa vie en réalisant des shôjo. Il passe au shônen avec un premier western en 1960, Laramee Tokujô (1960), un succès.

En 1968, il fait son entrée dans la science-fiction avec Sexaroïd. Il poursuit avec Otoko Oidon (1971), sa première comédie sociale qui rencontre un franc succès et remporte le Prix du manga Kôdansha. Dans les années 1970, la science-fiction et le space opera connaissent un véritable boom à l’international. Leiji MATSUMOTO s’illustre dans ces genres en tant que réalisateur en 1974 sur la série d’animation Space Battleship Yamato qui marquera toute une génération de spectateurs et d’artistes et sur laquelle il continue à travailler tout au long de sa carrière. Quelques années plus tard, en 1977, il crée deux de ses œuvres les plus célèbres, Galaxy Express 999 et Capitaine Albator, dont le héros était déjà apparu en pirate de l’espace en 1969 dans Dai-Kaizoku Captain Harlock. L’adaptation en série animée des aventures d’Albator (diffusée à partir de 1980 en France) renforce la renommée des œuvres du mangaka à l’étranger. 2001 voit le retour d'Albator dans Cosmowarrior Zero : La jeunesse d'Albator, une série d'OAV sur laquelle il intervient au scénario.

Sa créativité ne se limite pas à la science-fiction : il s’approprie les codes du western avec Gun Frontier et développe le thème de la guerre pour The Cockpit et Battlefield Manga. La musique tient elle aussi une place importante dans son œuvre : en 1992, il transpose un des opéras de Richard WAGNER dans l’univers d’Albator avec L’Anneau des Nibelungen, le premier manga publié sur Internet. Il développe cette passion et collabore avec le duo électro français Daft Punk sur le moyen métrage Interstella 5555 qui sert de support aux titres de l'album Discovery (projeté au Festival de Cannes en 2003) ainsi que sur le clip du titre One more Time. Leiji MATSUMOTO entretient une relation privilégiée avec la France et a été fait chevalier de l'ordre des Arts et des Lettres en 2012.

En 2013, le héros mythique de Leiji MATSUMOTO ressuscite dans un film d’animation en 3D, Albator, corsaire de l’espace. Après plus de 40 ans, la renommée du héros créé par Leiji MATSUMOTO en 1977 reste intacte. En 2015, on retrouve aussi l'artiste au chara-design de Kanpai, un anime sur le sake.

Depuis plus de 60 ans, Leiji MATSUMOTO captive les fans de manga et les passionnés de science-fiction du monde entier. Il fait partie des grands noms qui ont contribué à poser les fondations du manga et de l’anime d’aujourd’hui et son œuvre est une source d'inspiration inépuisable pour les nouvelles générations de mangaka et d'animateurs qui nous font rêver à leur tour. Citons par exemple le Français Jérôme ALQUIÉ qui sort en juin prochain un nouveau manga en hommage à l'œuvre phare de Leiji MATSUMOTO, Capitaine Albator - Tome 1 : Mémoires de l'Arcadia, aux éditions Kana.

Bibliographie sélective

Mitsubachi no bôken (1954)
Sexaroid (1968)
Dai-Kaizoku Captain Harlock (1969)
Otoko Oidon (1971)
Gun Frontier (1972)
Yamato, le cuirassé de l'espace (Space Battleship Yamato) (1974)
L'Éternel Allegretto (1974)
The Cockpit (1975)
Capitaine Albator (1977)
Galaxy Express 999 (1977)
Queen Emeraldas (1977)
Space Battleship Yamato II (1978)
Queen Millenia (1980)
24 histoires d'un temps lointain (1985)
L'Anneau des Nibelungen (1989)
Cockpit Legend (1999)
Space Battleship Great Yamato (2001)
Space Battleship Great Galaxy (2003)
Interstella 5555: The 5tory of the 5ecret 5tar 5ystem (2003)
Captain Harlock Dimensional Voyage (2014)

TVHLAND: Qui sommes nous?
Apprendre à dessiner: Tutoriels videos, articles...
Strip: Journal D'un Troller

Réseaux sociaux

page facebook de tvhland twitter de tvhland google+ de tvhland flux rss de tvhland chaine youtube de tvhland Instagram de tvhland

© TVHLAND Tous droits réservés. Reproduction interdite sans permission écrite.
Toutes les marques et visuels citées sur TVHLAND appartiennent à leur propriétaire respectif.